Histoire

Les activités

Réservation

Hébergement Souhaité

Villa Ankarena

Cabane dans les arbres

Bungalow double

Bungalow triple

Bungalow Familial

Chambre Eco-Charme

Votre nom (obligatoire)

Votre email (obligatoire)

Nombre d'adultes ou d'enfants + de 10 ans

Nombre d'enfants de - de 10 ans

Nombre d'enfants - de 3 ans

Date d'arrivée

  your selection     unavailableOK

Date de départ

  your selection     unavailableOK

Sujet

Votre message

Code de sécurité
captcha

Les amateurs d’histoire seront ravis

 Histoire de l’île Nosy Boraha -Sainte Marie

Vers 1506, l’ile fut nommée « Santa Maria » en l’honneur de la vierge car des navigateurs portugais découvrirent l’île, le jour de l’Assomption, tout en échappant à un naufrage. Non loin des voies maritimes où transitaient des navires revenant des Indes les cales débordantes de richesses, pourvue de baies et de criques protégées des tempêtes et abondant en fruits et en eau douce, Sainte-Marie devint une base populaire pour les pirates au long cours du XVII° siècles au XVIII° siècles.

John Avery, William Kidd, Thomas Tew, l’épervier, Les cornes, Olivier Le Vasseur sont des pirates qui ont séjourné à Sainte-Marie et certains reposent dans le cimetière que vous pouvez visiter.
Du fait de son emplacement à proximité des routes maritimes (routes commerciales de la mer Rouge et l’océan Indien) ou les navires qui transitent pour retourner à plein de richesse, des gens chaleureux, l’abondance de fruits en et surtout de l’eau douce, Sainte-Marie est devenu le refuge d’un millier de pirates.
Dans la baie de Forbans gisent encore quelques mètres à plusieurs authentiques vaisseaux pirates. La légende de Libertalia a été raconté par le capitaine Johnson et adopté par l’écrivain anglais Daniel Defoe, auteur de Robinson Crusoé.
Libertalia aurait été une république démocratique de pirates, située à proximité de St. Marie, Foulpointe … Un site paradisiaque où tous les hommes étaient libres et égaux.
Dans cette république, il n’y avait pas de contraintes, pas de rois, pas d’esclaves, pas d’impôts et pas de religions. Chaque individu aurait été égal à son voisin, les esclaves ont été libérés … Les Pirates ont connu la belle vie, entourés d’un riche butin et d’un peuple accueillant.
Le Libertalia reste un mythe, une légende peut être cela n’a jamais existé ou peut-être ou pas …
En outre, vous pourrez découvrir les rituels et les coutumes, par exemple Sainte-Marie est l’un des seuls endroits dans le monde est encore pratiquée famadihana: le retournement des morts.
Ou vous pouvez visiter la plus ancienne église chrétienne à Madagascar inauguré en 1857 à Sainte Marie.pirate-nosy-boraha-ravoraha